13/06/2014

Le joueur à suivre: Diego Costa, le «traître» qui a opté pour l’Espagne

 

 
cdm2014, brazil2014Le 25 mars 2013, Diego Costa foulait la pelouse de Stamford Bridge, à Londres, sous le maillot brésilien. Dans le cadre d’une rencontre amicale face à la Russie, l’attaquant de l’Atlético Madrid (25 ans) obtenait sa deuxième sélection en quatre jours avec la Seleção.
 
Moins de quinze mois plus tard, le voilà qui s’apprête à disputer la Coupe du monde avec la tunique de la Roja sur ses épaules, éventuellement dès ce soir face aux Pays-Bas.
 
Natif de Lagarto au Brésil, Diego Costa a reçu la nationalité espagnole en juillet dernier, après sept saisons passées dans la nation ibérique. Avant de signer, fin octobre devant un notaire, son renoncement à jouer pour les Auriverde. Le buteur de l’Atlético a donc retourné sa veste à huit petits mois d’un Mondial disputé dans son pays d’origine; une nation qui rêve d’un sixième sacre planétaire à domicile. «Il préfère évoluer avec l’Espagne la même année où il a effectué deux matches amicaux avec nous. Il a tourné le dos à un rêve partagé par des millions de personnes. C’est un traître», a réagi le sélectionneur brésilien, Luiz Felipe Scolari, cité par Reuters.
 
Les probables retrouvailles avec la Seleção, plus tard durant le tournoi, promettent d’être chaudes. A condition que l’entraîneur de la Roja, Vicente Del Bosque, décide d’aligner le récent champion d’Espagne et finaliste de la Ligue des champions (27 buts en championnat, 8 en Coupe d’Europe lors de la saison écoulée), en concurrence avec Fernando Torres (et Cesc Fabregas) en pointe.

Jérôme Reynard/24heures

Les commentaires sont fermés.