18/06/2014

Sur un air de samba: A Ibirapuera, ils sont tous fils de Vanderlei

reuters.jpgC’est le poumon vert de São Paulo, une île miraculeuse cernée par un océan de béton. Stoïque, elle fait barrage au tumulte d’une mégalopole de 20 millions d’habitants, étranglée par une circulation dantesque.
 
Ici, dans les allées du Parque do Ibirapuera, la nature respire le calme et la culture exulte. L’architecte Oscar Niemeyer y a posé sa griffe. Un serpentin de musées ondule le long des pelouses et des étangs. Sur l’herbe un peu pelée, on pensait y voir une autre forme de culture. Le football populaire ne serait-il qu’un art de la rue, une expression des favelas ou de la plage? La religion des pauvres? A Ibirapuera, on n’y a aperçu aucun footballeur! Pas l’ombre d’un fils de Neymar ou de Thiago Silva. Comme si le gazon, un peu bobo aussi, était bouffé au mythe, abandonné à la seule fièvre des amoureux.

Ici, ce sont les coureurs à pied qui sont les rois. Comme à New York, dans les allées de Central Park, autour du grand réservoir – la scène mythique de Marathon Man – ils tournent à perdre haleine. Cyclistes, patineurs ou skate-boardeurs les accompagnent. De loin, ils suivent les traces d’un autre héros brésilien. Moins connu que Pelé, mais plus tragique. Celles de Vanderlei Cordeiro de Lima, le médaillé de bronze du marathon olympique d’Athènes, en 2004.

Né dans une favela, l’humble coureur a bien failli se hisser au panthéon. Hélas pour lui, un illuminé s’est jeté sur lui alors qu’il caracolait en tête, à moins de 5 kilomètres de l’arrivée. Dans le stade antique, l’athlète floué est resté de marbre. Pour prix de sa grandeur d’âme, il a reçu la médaille Pierre de Coubertin. Au Brésil, il n’y a pas que le futebol qui fait les champions.

Pascal Bornand / 24 heures

Commentaires

Merci de toutes les couleurs et saveurs que vous nous envoyez du Brésil. C'est beaucoup mieux que les comptes rendus d'après match et on apprend de jolies choses sur l'ambiance et les populations locales entre les matchs de foot. C'est aussi cela et surtout ça une Coupe du Monde de football.

Écrit par : pachakmac | 19/06/2014

Les commentaires sont fermés.